Blog

Le journal d'un professeur de photographie
  • 1 – Prenez la pose !
  • 2 – Ne bougez plus !
  • 3 – Souriez !

flash_animSAM

Voici comme promis, une petite vidéo qui vous explique comment charger & décharger manuellement une bobine de film 24 x 36 dans un appareil de type réflex. Notez que tous les modèles ne sont pas identiques. Ainsi, dans un reflex plus récent il y a un moteur qui entraîne automatiquement le film dès que la portière est refermée et qui le rembobine  à la fin.  Dans ce dernier cas, il faut juste s’assurer de tirer un peu d’amorce jusqu’au repère sur le logement récepteur. Si le film n’est pas accroché un signal d’erreur « E » clignotant apparaîtra sur l’écran LCD du boitier. Pour ce type d’appareil, il n’est pas nécessaire de faire une capsule vidéo tellement c’est  simple.

Voici :

Richard and Cherry Kearton taking a photograph of a birds nest, 1900.Les frères Kearton photographiant un nid d’oiseau en 1904.

C’est en voyant cette photo touchante des frères Kearton photographiant un nid d’oiseau en 1902 que m’est venue une petite réflexion sur la photographie, l’art du photographe et sa motivation à accomplir l’image qu’il rêve d’obtenir .

Hier, au cours de langage de l’image, nous avons constaté, à partir de nombreux exemples, que la maîtrise du regard est fondamentale pour aboutir à une bonne photographie.

La technique est une chose très facile à maîtriser. La créativité, l’imagination, l’inventivité etc. sont en revanche beaucoup plus difficiles à acquérir. La technique permet de faire une belle photographie, mais belle photographie ne rime pas forcément avec bonne photographie ! Pour qu’une photo soit bonne il en faut plus. Chez certains c’est déjà acquis (du moins en partie), chez d’autres cela met du temps à murir, chez d’autres encore ce n’est pas gagné…

Revenons à la soirée d’hier. En gardant à l’esprit que les sujets ont des formes, matières, volumes, couleurs etc. il a été démontré que n’importe quel objet pouvait être sublimé par l’approche, le regard du photographe. Tout l’art du photographe se trouve résumé en cela. N’importe quel artiste pourra le confirmer ; absolument tous les sujets ont du potentiel, le tout est de le trouver et de le développer avec brio et intelligence.

Une belle photo est une photo qui plaît au maximum de monde. C’est une photo séduisante de calendrier, la photo de carte postale, le chromo etc. Une réalité enjolivée. Elle est techniquement bonne, et plutôt bien cadrée. On en voit beaucoup sur les réseaux de partage de photo. Elle est généralement mise en valeur par des effets de filtres et souvent signée d’une police calligraphiée par son auteur.

Mais la belle photo disparaît vite, elle est affaire de mode, on l’oublie vite. C’est la photo de la publicité, la photo de communication, de décoration. Elle est séduisante, mais aussi vite lassante car un sentiment de déjà vu vient à l’esprit quand on la regarde. On y voit une redondance, un désir d’imiter pour faire comme…  quelque chose qui a été vu par des milles et des cents, aimé et copié à profusion, mais sans y mettre grand-chose de plus si ce n’est un savoir-faire technique. C’est une photo sans âme.

La bonne photo, c’est celle qui marque, qui laisse son empreinte. Elle dépasse le joli. Elle ne fait pas consensus. Elle a du caractère. Elle interpelle, surprend, émeut. On s’en souvient. Elle n’est pas forcément belle et elle peut même être techniquement mauvaise. On en voit beaucoup moins sur le web. Elles sont rares et pour les trouver il faut sortir et visiter les galeries, ouvrir les livres d’art. On la trouve au Musée. Elle fait partie des collections. Elle a une âme ; cette valeur ajoutée, ce petit quelque chose d’invisible qui fait que…

Mais qu’est ce qui fait qu’un photographe est bon ?

Un photographe est bon quand il fait preuve d’inventivité, d’originalité, de créativité ! S’il sait sortir de sa zone de confort, il a un atout supplémentaire car à partir d’un sujet qui lui est imposé et qui ne le motive pas forcément, il peut faire preuve d’un volonté à relever le défi avec brio. Un bon photographe est enthousiaste à l’idée de se confronter à une difficulté. Un devoir imposé, une mission !

Un photographe est bon quand d’un rien, et à partir de sa force créatrice, il peut produire une œuvre grande et forte ! Un photographe est bon quand il a un regard – son propre regard – et qu’il parvient à toucher celui qui regarde sa production. Un photographe est bon quand il se singularise en proposant une vision innovante d’un sujet.

Pour un photographe qui sait regarder, il y a toujours et en toute chose quelque chose à voir donc à partager !

Je vous laisse avec cette dernière phrase en laquelle vous vous reconnaissez peut-être déjà. Si ce n’est pas cas, je caresse l’espoir que vous pourrez un jour, dans un futur plus ou moins proche, vous l’approprier à votre tour.

Ayez les yeux grands ouverts et que la lumière vous accompagne !

 

 

 

Chaque matin en vous levant et le soir avant de dormir, vous devez réciter la prière.

14600906_10208873928259383_5387540225502982196_n

Qui a réussi à résoudre le problème d’Augustin ?

Rappel du problème : 

Voici Augustin, un photographe avec une grosse boite en carton percée d’un petit trou (sténopé) équivalent au diaphragme F / 512. Il a chargé dans sa boite un papier photosensible d’une sensibilité de 12 ISO.

Le pauvre ; il ne sent pas les IL et en plus, il n’a pas de cellule !

Il croise Adrienne qui se balade avec son reflex 24 X 36 mm qui lui, est heureusement, équipé d’une cellule ! Adrienne utilise un film de 400 ISO. Elle mesure la lumière et communique un couple à Augustin : 1/15e à F : 11

Pensez-vous qu’Augustin pourrait exposer son papier correctement en se servant des informations fournies par Adrienne ?

La solution en vidéo :

 

Dans cet article seront régulièrement ajoutés des documents de type PDF qui vous permettront de parfaire vos connaissances par rapport aux matière vues aux cours. Téléchargez-les, étudiez-les !

Notez bien que ces documents sont une propriété intellectuelle, il est donc demandé à toutes personnes les utilisant ou les partageant de mentionner l’origine et de citer les sources. Merci pour votre collaboration. Bonne lecture !

1 – Appareils, Capteurs, Objectifs & Distances Focales etc.  

2 – La Profondeur De Champ

3 – La sensibilité ISO

4 – Disque de mesures des expositions

5 – Augustin et Adrienne (problème)

6 – Photo de mouvement

6 – bis Problème : Dylan, Madisson & Kymberley

6- ter La solution en vidéo

7 – Choisir la résolution et imprimer

8 – La panne d’oreiller (problème)

9 – Les Cyclotouristes (problème)

10 – Quelques exercices pour vos révisions 

11 – Histoire de la photo résumée

12 – La balance des blancs

13 – Flash Maîtrise

14 – CIBLE_STUDIO  (pour Marlène)

15 – Théorie de la MAP

16 – Le film documentaire

17 – Vidéo – Le projet

18 – Construire son sujet (sera analysé le 04 férvrier) 

19 -_Storyboard

20 – Liens vers les films à visionner/découper pour le 04/02

21 – Bridge >> visionné en classe 

21 bis – CAMERA RAW(01) >> Visionné en classe 

21 ter Synthèse additive en vidéo

Syllabus

Ci dessous, vous trouverez les 5 premiers chapitres en PDF (+/- 100 pages) du bon vieux syllabus que j’utilise dans mon enseignement depuis de très nombreuses années et qui a été réalisé en collaboration avec mon collègue de l’époque Dominique Bataille. Orienté sur plusieurs aspect de la photographie : Optique  – Technologie de l’appareil photographique – Théorie générale de la lumière et de la prise de vue – Chimie etc. il constitue une très bonne sources d’information et malgré son style de présentation « Old school » tout ce qui s’y trouve est parfaitement d’actualité.

Ne le perdez pas de vue 😉 

01 – La_lumière_et_l’optique

02 -_L’appareil_photographique

03 -_La_mesure_de_la_Lumière

04_-_La_lumière_et_la_pellicule

05  -_La_prise_de_vue

06 – La photo culinaire 01

07 – La photo culinaire 02

Cours de langage de l’Image et Communication

01 – LA COMPOSITION ET LE CADRAGE DE L’IMAGE

Lien vers la galerie (via samuel.delcroix@iepsjemappes.be)

01 bis Galerie FLICKR

TESTS & CORRECTIONS 

01 – Test Pratique de la Postproduction des images

01 – Bis Correction

02 VRAI – FAUX

Test POSTPRODUCTION BRIDGE_2020 CORRECTIONS

Test POSTPRODUCTION_CAMRAW_2020 CORRECTIONS

 

 

 

1 9 10 11 12 13 17